Hemolacria ou larmes ensanglantées : à propos d’un cas observé à MbujiMayi en République Démocratique du Congo

Revue de l'Infirmier Congolais

Résumé
Les auteurs présentent un cas d’une fille âgée de 13 ans qui avait consulté pour des larmes spontanées striées de sang, d’abord aux deux yeux il y a 2 ans, puis exclusivement à l’œil gauche au jour de la consultation. Un examen clinique minutieux et un bilan proportionnel au plateau technique disponible (hématologique, ophtalmologique, otorhinolaryngologique, dermatologique, parasitologique, etc…) n’ont pas permis de déterminer la cause de ce symptôme curieux, rare et alarmant.
L’intérêt de cette présentation clinique est d’attirer l’attention des cliniciens sur ce signe clinique isolé et inhabituel en pratique médicale courante, en vue d’illustrer et souligner, à travers ce cas, les difficultés ou les contraintes et les défis à relever pour le management des pathologies rares ou orphelines en milieu peu nanti nécessitant une prise en charge multidisciplinaire qui fait défaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *