Maladie hémolytique du nouveau-né : du diagnostic à la prise en charge en milieu sous-équipé. Cas de l’hôpital Jason Sendwe à Lubumbashi, République Démocratique du Congo

Revue de l'Infirmier Congolais

Résumé

La maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né (MHDFN) est une réaction immuno-hématologique de la mère contre les antigènes de son fœtus ou nouveau-né. Il en résulte une jaunisse néonatale, une anémie fœtale ou néonatale, une mort fœtale in utéro. La fréquence mondiale de ce phénomène est d’environ 4 grossesses sur 1000. De nombreux groupes sanguins sont responsables de MHDFN, le groupe ABO est le plus fréquent et le rhésus le plus sévère et dangereux. Dans notre pays, il n’existe pas de protocole de gestion des MHDFN, c’est pourquoi nous avons mené cette étude.

L’objectif de cette étude était d’établir le profil immuno-hématologique, le diagnostic et le traitement de MHDFN dans notre pays.

Matériel et méthodes. Nous avons mené une étude descriptive transversale et prospective au service de PMI, maternité et néonatologie de l’hôpital Sendwe du 27 juillet 2016 à décembre 2017. Les groupes sanguins ABO / D et le phénotype RH / Kell ont été recherchés. La recherche d’agglutinines irrégulières (RAI) a été réalisée en technique gel, ainsi qu’un coombs indirect en tube suivi d’une identification d’anticorps chez la mère. Un coombs direct a été réalisé systématiquement chez le nouveau-né.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *