Gestion des connaissances : portails et outils de collaboration dans les établissements d’Enseignement Supérieur des sciences de santé en République Démocratique du Congo

Revue de l'Infirmier Congolais

Résumé

Introduction. Cette étude avait pour objectif de décrire la capacité de préservation et de capitalisation des connaissances, expériences et savoir-faire générés par les enseignants dans les établissements d’enseignement supérieur des sciences de santé. Elle s’appuie sur la théorie de l’agence qui stipule que la difficulté dans les organisations provient du fait que l’information est inégalement distribuée selon les agents qui participent à la firme.

Matériel et Méthodes. Nous avons mené une étude qualitative de type étude de cas multiples dans quatre Instituts Supérieurs des Techniques Médicales des provinces du Haut-Katanga, Lualaba et Kasaï-Oriental en République Démocratique du Congo. Le recueil des données s’est fait en face à face et à travers les nouvelles technologies de l’information et de la communication auprès des chefs de section, leurs adjoints ainsi qu’auprès des chefs de départements tous de la filière sciences infirmières. Ce choix de l’échantillon a été intentionnel pour avoir accès à des personnes-ressources impliquées dans la gestion de l’enseignement-apprentissage.   L’unité d’analyse considérée était le paragraphe de sens apparu dans le contenu des interviewés et regroupé manuellement par établissement soumis à l’étude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *